Accueil et accompagnement de femmes

Publié le Mis à jour le

UFM_ACCUEIL

La Maison de Solange à Fort-de-France :
Espace d’écoute et accueil de jour

En 2000, l’Union des Femmes de Martinique a créé un Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement (EE) pour répondre à la détresse des femmes victimes de violences. Il n’existait aucune structure de ce type en Martinique.

L’UFM a obtenu l’agrément Accueil de Jour (ADJ) en 2012.
L’ADJ a d’abord été implanté au sein d’une résidence à Coridon, avant d’être transféré à la rue Isambert, à Fort-de-France.
L’Espace Solange Fitte-Duval a été inauguré le 24 novembre 2014.
Depuis septembre 2017, les deux structures sont regroupées au sein de La Maison de Solange.

Affiche UFM 2019 - Lieux de réception

 

 

La Maison de Solange
Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement – Accueil de jour
58 Rue Isambert – 97200 Fort de France

0596 71 26 26 – 0696 37 54 12
Lundi- Mercredi- Vendredi de 08h30 à 16h
Mardi et Jeudi de 8h30 à 12h

Deux permanences d’écoute sont également mises en place 1/mois:
– SMPI de Trinité (Cours Usine Epinette) : 3e jeudi du mois
– Villa d’Eole (Rue Zizine et des Etages) : 1er vendredi du mois

Informations : 0596 71 26 26 – 0696 29 29 03

 

Un espace de vie pour toutes

La Maison de Solange a vocation à être à la fois un espace d’accompagnement, un espace de répit et un espace d’échange.

L’Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement répond au besoin d’accompagnement des femmes majeures pour sortir de la situation de violence. Il permet de repérer et désamorcer les situations de crise, si possible.
Les Intervenantes Sociales assurent un accompagnement personnalisé des femmes et les orientent quand cela est nécessaire. L’accompagnement proposé concerne l’aide sociale et financière, l’amélioration de la santé physique et psychique, l’assistance juridique, le soutien à la parentalité, le plan professionnel etc.

L’Accueil de Jour se veut un espace de proximité, en accès libre pendant les horaires d’ouverture, où l’accent est mis sur l’autogestion. En effet, en fonction de leur situation, il s’agit de faire confiance aux femmes dans leur capacité à s’organiser collégialement. Il s’agit là d’aider chaque femme à devenir ou redevenir actrice de sa propre vie et à occuper sa place citoyenne en lui offrant un espace de parole sécurisant, en favorisant son autonomie et en lui permettant de créer du lien pour rompre l’isolement caractéristique des situations de violence.

A la Maison de Solange, nous recevons :

  • Des femmes victimes de violences de tous types (psychologiques, physiques, économiques, sexuelles…) et en tous lieux (dans le couple, la famille, au travail, dans la rue…).
  • Des femmes ayant besoin d’aide pour l’accès à leurs droits,
  • Des femmes venues se renseigner pour une tierce personne,
  • Des femmes ayant besoin d’aide pour s’affirmer, se reconstruire ou qui veulent être écoutées.

Ces femmes peuvent venir avec leurs enfants (mineurs dans le cas des garçons).

Notre accompagnement socio-éducatif est en priorité destiné aux femmes de 18 ans et plus, victimes de violences dans le couple, avec ou sans enfants. Il peut aussi s’adresser à toute femme victime de tous types de violence, en tous lieux, qui souhaite prendre une respiration, s’informer, réfléchir et prendre une décision par rapport à sa situation de souffrance.

A la Maison de Solange, l’accueil est inconditionnel et sans rendez-vous.

Missions et objectifs

  • Prévenir et faire face aux situations de crise

Il arrive que des femmes arrivent de manière précipitée à La Maison de Solange parce qu’elles ont quitté leur domicile afin de préserver, de manière temporaire ou définitive, leur sécurité et celle de leurs enfants quand elles en ont. Dans ce cas, notre travail a pour but de garantir :

    • Un espace de transition avant l’accompagnement aux urgences hospitalières, au commissariat ou à la gendarmerie,
    • Une mise à l’abri provisoire en attendant l’orientation vers un hébergement sécurisé voire une sortie du territoire,
    • Une respiration de quelques heures, avant un retour au domicile
  • Accompagner les femmes vers la sortie de la situation de violence

Lorsque l’urgence est passée, ou avant qu’elle n’ait lieu, nous proposons aux femmes un accompagnement leur permettant de faire face à la situation de violence, voire d’en sortir.

Nos objectifs sont :

    • Créer un espace de parole sécurisant pour que les femmes puissent s’exprimer
    • Aider les femmes à comprendre et accepter leur situation
    • Accompagner la recherche de solutions par les femmes
    • Soutenir la mise en œuvre de ces solutions
  • Favoriser l’empowerment des femmes

La notion d’empowerment est centrale dans l’accompagnement des femmes victimes de violences. « Aux États-Unis, le mouvement des femmes battues qui émerge au début des années 1970 semble avoir été parmi les premiers à utiliser ce terme pour décrire le processus d’acquisition d’une « conscience sociale » ou « conscience critique » permettant aux femmes de développer un « pouvoir intérieur », d’acquérir des capacités d’action à la fois personnelles et collectives, et de s’inscrire dans une perspective de changement social[1]. »

[1] Bacqué, Marie-Hélène, et Carole Biewener. « L’empowerment, un nouveau vocabulaire pour parler de participation ? », Idées économiques et sociales, vol. 173, no. 3, 2013, pp. 25-32.

La Maison de Solange est donc un lieu, où en l’absence ou à la suite d’une situation de crise, les femmes peuvent se rencontrer, se retrouver, se (re)construire, se soutenir et s’inscrire dans la perspective d’un réel changement de paradigme, tant au niveau individuel qu’au niveau collectif.

Pour nous, il est fondamental de penser nos activités de sorte qu’elles permettent aux femmes que nous accompagnons de s’épanouir et de se positionner face à toutes les situations qu’elles rencontrent, en prenant en compte toutes les dimensions : sociale, culturelle, raciale etc. Nous tâchons donc de proposer des activités qui s’adressent aux femmes de tous âges, aux mères comme à celles qui n’ont pas d’enfants, de manière inconditionnelle, en respectant leur parole et leurs choix.

Il s’agit de :

    • Créer du lien afin de rompre l’isolement caractéristiques des situations de violence
    • Favoriser l’autonomie, le développement des ressources personnelles par des ateliers éducatifs, informatifs et de vie pratique
    • Encourager la responsabilisation en soutenant l’organisation collégiale et l’auto-gestion
    • Contribuer à la revalorisation et au bien-être physique et psychologique des femmes

L’équipe et les services proposés

L’équipe de la MDS se compose de :

    • 1 Secrétaire Accueillante qui assure l’accueil téléphonique et physique,
    • 2 Intervenantes Sociales qui reçoivent, accompagnent et orientent les femmes,
    • 1 Agente chargée de l’entretien des locaux,
    • 1 Animatrice de Structure qui coordonne.

Les professionnelles sont des personnes qualifiées et formées à l’accompagnement des femmes victimes de violences. Ensemble, elles veillent à :

EE

⇒ Ecouter les femmes,

⇒ Etablir un diagnostic social,

⇒ Fournir des informations relatives aux droits et aux dispositifs de recours existants,

⇒ Assurer un accompagnement personnalisé,

⇒  Aider aux démarches administratives, sociales, judiciaires, de logement etc…

⇒ Orienter vers les acteurs.trices et services spécialisé.e.s

ADJ

⇒  Mettre à disposition un espace de détente et de repos, une bibliothèque…

⇒  Permettre aux femmes de satisfaire leurs besoins primaires : repas, hygiène…

⇒  Assurer le confort des femmes : espace de répit, bagagerie…

⇒  Promouvoir l’accès aux outils de communication : téléphone, ordinateur, internet…

⇒  Offrir un accueil sécurisé aux enfants pouvant accompagner leur mère (tapis, jeux…)

Ø  Proposer des activités collectives répondant aux besoins repérés

L’accompagnement à l’Espace d’Ecoute est organisé par étapes et objectifs :

1 – Accueil téléphonique ou physique : Rassurer, écouter et orienter les femmes, établir un pré-diagnostic

2 – Diagnostic social et éducatif : Faire un bilan global de la situation de la femme sur les plans familial, économique, professionnel …

3 – Évaluation des besoins : Recueillir les besoins et attentes de la femme pour elle et pour ses enfants le cas échéant

4 – Élaboration d’un projet de vie : Aider la femme à définir et exprimer des objectifs et des moyens pour les atteindre, recenser leurs ressources et les éventuels freins

5 – Mise en œuvre du projet : Accompagner la femme vers l’autonomie : actions internes et/ou orientations externes

Services proposés à l’Accueil de Jour :

  • Outils de communication à disposition : internet, copies, téléphone
  • Domiciliation de courrier
  • Buanderie
  • Espace de répit avec accès à une douche, bagagerie,
  • Espace de détente, télévision, bibliothèque
  • Café de Solange, espace solidaire où consommer une boisson chaude, une collation
  • Coin enfants
  • Permanences d’avocates, de notaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s