FNAPV Octobre 2020-1 n°21 – 16 octobre 2020

Publié le Mis à jour le

Banniere fanm ansanm pou vansé + texte

COMMUNIQUE DE L’UNION DES FEMMES DE MARTINIQUE

Ce samedi 17 octobre marque 2 évènements importants : la journée mondiale de refus de la misère et la clôture de la 5° Marche Mondiale des Femmes.
 
Le constat des inégalités de notre société martiniquaise était déjà insupportable. Quelques chiffres sont édifiants :
– en 2017, 29% des martniquais·es vivaient en dessous du seuil de pauvreté, soit 2 fois plus qu’en France (chiffres INSEE). Parmi cette population, les familles monoparentales, donc les femmes, sont majoritaires, ainsi que les jeunes ménages.
– Alors que le niveau de vie des plus riches est équivalent à celui de la France,
– Les 10% des plus riches gagnent 4,2 fois plus que les 10% des plus pauvres, écart plus important qu’en France de 23%.
– Le taux de chômage « officiel » était de 15% en 2019, 2 fois plus que la France, sans compter les personnesayant arrêté de chercher un emploi par lassitude et celles n’ayant trouvé que des emplois précaires (parmi lesquelles les femmes sont majoritaires) les plaçant presque au même niveau que les chômeurs.ses.
 
La crise sanitaire que nous subissons a aggravé les conditions de vie de nos populations les plus fragiles, et parmi elles, bien sur les femmes. (Lire la suite ici)
 

La Marche Mondiale des femmes de 2020 : « Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer ! »

La pauvreté et la précarité sont l’un des thèmes phares de la 5° marche mondiale des femmes. Ce mouvement international des femmes commencé en 2000, dénonce depuis 2000 ce monde d’injustices, de patriarcat et les méfaits du capitalisme dont les femmes sont les plus importantes victimes.
Nous nous battons pour la construction d’un nouveau modèle de vie et d’un autre modèle de consommation, plus égalitaire.
 
Tout au long de cette année 2020, les actions de l’UFM ont porté sur les thèmes défendus par la Marche Mondiale des Femmes :
– La dénonciation de toutes les formes de violences envers les femmes, en tous lieux
– La participation aux revendications des travailleurs.ses pour de meilleures conditions de travail et une meilleure vie
– Le combat pour la reconnaissance de l’empoisonnement au chlordécone et de ses conséquences pour toute la population, et leur élimination, par sa participation active aux actions du collectif Lyannaj pou dépolyié Matinik
– Le combat pour un accès à un système de santé de qualité pour tous.toutes
– La contribution à une meilleure estime et confiance en elles-mêmes des femmes, par la connaissance de leur participation à l’Histoire, par des ateliers …
 
Il s’agit de poursuivre, résolument, et ensemble. Malgré les restrictions, il nous faut continuer à refuser toutes ce situations insupportables pour beaucoup, à nous mobiliser par tous les moyens pour continuer à défendre le droit à une vie décente, à plus d’égalité, à la santé pour tous et toutes !
 

Bracelet anti-rapprochement pour les auteurs de violences : 
la Martinique a été choisie
Dans notre numéro précédent, nous nous réjoussions de cette mesure, réclamée depuis des années par les associations luttant contre les violences contre les femmes, parce qu’elle avait fait ses preuves en Espagne.
Nous dénoncions cependant le fait qu’aucun territoire des outermers ne faisait partie des territoires tests.
Notre vive réaction, certainement jointe à d’autres, à été entendue, et tant mieux !
L’UFM se félicite de la mise en place du dispositif, qui doit aider à sécuriser les victimes.

Nous connaissons à la Maison de Solange, espace d’accueil et d’accompagnement pour les femmes victimes de violences de l’UFM, l’angoisse de nombreuses femmes qui nous racontent le harcèlement qu’elles endurent de la part de leur conjoint ou ex-conjoint : il peut souvent impunément les suivre partout, et même les précéder dans leurs lieux habituels, roder autour de leur maison ou même entrer en leur absence, les pister dans le parking de leur travail, détériorer leurs biens personnels, les agresser …
Les conséquences en sont une obligation de se cacher, une vie dans la peur permanente.
Cette mesure permettra de les rassurer, par une mise à l’abri en cas d’alerte, et en étant aussi dissuasive pour les auteurs ou ex-auteurs.
 
Nous demandons qu’une évaluation publique du dispositif soit faite après sa mise en place. son efficacité permettra de rassurer encore davantage les victimes et d’être un avertissement pour les auteurs.
comme territoire-test

Adhérez à l’UFM ! Rejoignez-nous !
Parce qu’ensemble nous sommes plus fort.es,
L’union des Femmes de Martinique vous propose aussi de venir nous rejoindre, pour votre précieuse participation, possible quelque soit le temps dont vous disposez.

C’est grâce à la mobilisation de femmes et d’hommes tel-les que vous, que la situation des femmes au quotidien peut avancer.
Oui, les mentalités, les droits, l‘égalité avancent.
Mais, vous le savez, il reste encore beaucoup à faire !
Au travail, à la maison, dans l’espace public … Pour cela, nous avons besoin de votre participation….

Femmes et hommes ! Chacun-e à sa place dans cette mobilisation !

Cliquez ici


Union des Femmes de Martinique – 2 adresses – 2 permanences :
 
Vous rencontrez des difficultés dans votre vie ?
Vous êtes victime de violences dans le couple, les espaces publics ou au travail… ?
BRISEZ LE SILENCE, NE RESTEZ PAS SEULE, VOUS POUVEZ EN PARLER !
 
– La Maison de Solange
Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement et Accueil de jour
pour femmes victimes de violences ou en détresse
58 rue Isambert – 97200 Fort de France
Ouvert : Lundi, mercredi, vendredi de 8h30 à 16h – Mardi et jeudi de 8h30 à 12h00
Tél : 0596 71 26 26
 
– Permanences mensuelles :
*Le 3° jeudi au SMPI de Trinité – de 9h à 13h – Service Municipal de Prévention et d’Insertion – Cours Usine Epinette (derrière ancien Match) – Trinité – Tel : 0596 58 13 73
*Le 1° vendredi à L’espace Sud Ducos – de 9h à 13h – Villla d’Eole – Rue Zizine et des Etages – Ducos – Tél : 0596 71 26 26 – 0696 29 29 03Siège et Pôle Formation-Prévention
 
– L’Espace Jane Lero

17 rue Lamartine – 97200 Fort de France – Ouvert : Lundi au vendredi de 8h30 à 16h

Tél : 0596 71 26 26 – mail : contact@uniondesfemmes-mq.fr –
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s