Juillet 2020-1 n°16 – 8 juillet 2020

Publié le Mis à jour le

Juillet 2020-1 n°16 – 8 juillet 2020

Communiqué

L’Union des Femmes de Martinique s’associe aux protestations et aux actions des féministes et des démocrates suite aux nominations de 2 ministres du nouveau gouvernement:
L’avocat Éric Dupond-Moretti à la Justice :
connu pour obtenir l’acquittement de violeurs, de pédocriminels et de proxénètes : Affaire d’Outreau, affaire du Carlton, affaire Tron… procès pendant lesquels la culture du viol alimente sa plaidoirie, et il accuse les victimes d’être consentantes. Connu pour ses propos sexistes : niant les stratégies des violeurs, les mécanismes d’emprise et les rapports de pouvoir, il affirme « à 30 ans, on n’est plus une potiche incapable de dire non ». Contre la création du délit d’outrage sexiste, il déclare que « les femmes regrettent de ne plus être sifflées ». L’affaire Carlton, ce sont « des copains qui s’offrent du bon temps ». Lors d’un procès, il croise une policière dont il s’apprête à attaquer l’enquête : « Tiens, voilà la pom-pom girl ! ». Aux associations féministes qui luttent pour l’égalité entre les femmes et les hommes (l’AVFT), il assène « vous préparez un curieux mode de vie aux générations futures » et il reprend à son compte les rances poncifs qui dénoncent « l’hystérisation du débat », sans compter ses propos ironiques sur la féminisation des métiers…
– Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur:
Il est visé par une procédure judiciaire pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance qu’il aurait commis en 2009. La cour d’appel de Paris a ordonné, mardi 11 juin, la reprise des investigations après un premier non-lieu obtenu en 2018. Même s’il est présumé innocent, il se retrouve en position d’avoir à orchestrer l’amélioration de l’accueil et l’accompagnement des femmes victimes de violences par les professionnel.le.s de police. C’est une question de principe, même si rien ne s’oppose juridiquement à sa nomination.
On se demande quelle confiance on peut avoir dans l’objectivité de ces 2 nouveaux ministres dans les politiques en faveur des femmes victimes de violences ? Aujourd’hui en France, où 1% des violeurs sont condamnés, 76% des plaintes pour viol sont classées sans suite, 82% des victimes de viol ont mal été accueillies lors du dépôt de plainte, le gouvernement censé montrer l’exemple et indiquer la direction, affiche un mépris total pour les femmes en nommant ces personnes à la tête des 2 ministères les plus importants dans cette politique.
L’UFM relaie donc la pétition lancée par « Osez le féminisme » qui demande la démission de ces 2 ministres, et appelle tous et toutes à la signer massivement. Elle s’associera aussi à d’autres actions.
Nous nous posons aussi des questions sur la pertinence de la ministre nommée pour l’égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, qui selon des sources* il y a peu considérait que pour lutter contre le sexisme en entreprise « Mon conseil serait de prendre davantage de responsabilités ! Plus vous montez dans la hiérarchie, moins vous êtes confrontée au sexisme », (interview Les Échos en 2018). Et qui estime « Quand vous prenez ce genre de situations sur le ton de la plaisanterie, cela passe toujours beaucoup mieux que lorsque vous entrez en guerre. », et que cela relève souvent « des blagues à la machine à café », méconnaissant ou refusant le droit, la dignité, et les ravages psychologiques sur les femmes des violences sexistes au travail.
Après avoir décrété pour le quinquennat les violences contre les femmes « grande cause nationale », ces décisions viennent en contradiction manifeste, et on peut considérer qu’il s’agit d’une insulte aux droits des femmes.
*Médiapart

Adhérez à l’UFM ! Rejoignez-nous !
Parce qu’ensemble nous sommes plus fort.es,
L’union des Femmes de Martinique vous propose aussi de venir nous rejoindre, pour votre précieuse participation, possible quelque soit le temps dont vous disposez.

C’est grâce à la mobilisation de femmes et d’hommes tel-les que vous, que la situation des femmes au quotidien peut avancer.
Oui, les mentalités, les droits, l‘égalité avancent.
Mais, vous le savez, il reste encore beaucoup à faire !
Au travail, à la maison, dans l’espace public … Pour cela, nous avons besoin de votre participation….

Femmes et hommes ! Chacun-e à sa place dans cette mobilisation !

Cliquez ici


Union des Femmes de Martinique – 2 adresses – 2 permanences :
Vous rencontrez des difficultés dans votre vie ?
Vous êtes victime de violences dans le couple, les espaces publics ou au travail… ?
BRISEZ LE SILENCE, NE RESTEZ PAS SEULE, VOUS POUVEZ EN PARLER !
– La Maison de Solange
Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement et Accueil de jour
pour femmes victimes de violences ou en détresse
58 rue Isambert – 97200 Fort de France
Ouvert : Lundi, mercredi, vendredi de 8h30 à 16h – Mardi et jeudi de 8h30 à 12h00
Tél : 0596 71 26 26
– Permanences mensuelles :
*Le 3° jeudi au SMPI de Trinité – de 9h à 13h – Service Municipal de Prévention et d’Insertion – Cours Usine Epinette (derrière ancien Match) – Trinité – Tel : 0596 58 13 73
*Le 1° vendredi à L’espace Sud Ducos – de 9h à 13h – Villla d’Eole – Rue Zizine et des Etages – Ducos – Tél : 0596 71 26 26 – 0696 29 29 03
Siège et Pôle Formation-Prévention
– L’Espace Jane Lero

17 rue Lamartine – 97200 Fort de France – Ouvert : Lundi au vendredi de 8h30 à 16h

Tél : 0596 71 26 26 – mail : contact@uniondesfemmes-mq.fr –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s