Campagne 2019 pour l’élimination des violences faites aux femmes

Publié le

LOGO_UFM_2019_75ans 25 Novembre 2019 :
Journée Internationale pour l’élimination des violences envers les femmes

Harcèlements, insultes, humiliations, coups, agressions, viols, FEMINICIDES : NOU NI ASE !

Les dénoncer tant qu’il le faudra !

Les chiffres de l’enquête Virage[i] en Martinique sont terribles :

– 1 femme/5 victime de violences conjugales
– Plus d1 femme/4 victime de violences au travail
– 1 femme/10 dans l’espace public
– Ces violences sont 2 fois plus élevées chez les jeunes femmes
– 8% des femmes ont vécu des violences simultanément dans leur couple, au travail, dans l’espace public

Ce sont donc des milliers de femmes qui, chez nous, vivent au jour le jour dans la souffrance, la peur, la honte.

Ces violences prennent de nombreuses formes et sont souvent cumulées : coups, mépris, brimades, menaces, harcèlement physique, téléphonique, sexuel, agressions sexuelles, destructions de biens, isolement, dépendance économique, viol …jusqu’au danger de mort.

29 femmes ont été assassinées depuis 1998 chez nous.
En 2017 Leila et ses enfants était assassinés, en 2018 c’était au tour de Jessica, et en novembre 2019, la jeune Aurélia, jeune femme de 22 ans morte dans des conditions atroces il y a quelques jours. Elles sont venues s’ajouter à la liste trop longue des femmes tuées en Martinique par leur conjoint.
Nous devons dire aux femmes, jeunes mais aussi de tous âges, qu’elles sont toutes en danger de mort quand elles sont victimes de violences.
Mais nous devons dire à toutes ces jeunes femmes qu’elles ne doivent plus tout accepter pour plaire à l’autre et rentrer dans des codes de « normalité » attendus.
Nous devons aussi dire à tous ces jeunes hommes ce que ces représentations ont de dangereux impacts.

Le poids de ces stéréotypes est encore bien prégnant.

  • Nous le voyons à travers les 400 nouvelles femmes/an reçues dans les lieux d’accompagnement et permanences de l’UFM, les interventions que nous faisons dans les établissements scolaires, auprès des jeunes adultes en formation, dans nos interventions de quartiers, nos permanences, celles qui nous parlent quand elles nous rencontrent. Ces stéréotypes sont représentatifs de notre société.
  • Elles nous disent leur peur, leur besoin de protection, et de pouvoir vivre normalement comme des citoyennes à part entière dans une société débarrassée de ce machisme ambiant et très lourd.

Mais nous savons qu’elles sont encore nombreuses celles qui n’osent pas.
Aujourd’hui, nous ne voulons plus parler de survivantes, mais de femmes vivantes, actrices et sujettes de leur vie.

Pour que cela soit vrai,

Il faut des moyens de l’Etat et des Collectivités locales !

  • Développer une politique constante et d’envergure de prévention dès le plus jeune âge
  • Sensibiliser le plus grand nombre afin que chacun-e devienne acteur-trice de cette lutte
  • Former le maximum de professionnel-le-s de tous les secteurs au repérage des victimes
  • Pérenniser et augmenter les moyens d’accueil et d’accompagnement dans de multiples lieux afin d’aider à la libération de la parole des femmes et des enfants victimes

Il faut aussi que chacune, chacun se sente concerné.e dans son entourage, dans l’éducation donnée aux enfants, à son travail, dans son association de quartier, dans son club de loisirs, dans son club sportif,

  • Être à l’écoute des femmes et attentifs.ves aux signes pouvant alerter sur une situation de violence
  • Sensibiliser son entourage aux violences, y compris chez les jeunes enfants
  • Dénoncer toutes formes de non-respect des femmes et de la dignité humaine
  • Développer l’estime d’elles-mêmes des femmes
  • Proposer, soutenir, participer aux initiatives de lutte contre les violences.

 

Développons la solidarité,

Ensemble,

Affiche UFM 2019 - Lieux de réceptiontous les jours,

disons STOP

à toutes les violences sexistes et sexuelles!

[i] Enquête Violences et rapports de genre (Virage) réalisée par téléphone en 2018

Rejoignez l’UFM, plus fort.es ensemble !

————————————————————————
Union des Femmes de la Martinique
17 rue Lamartine – 97200 Fort de France (Espace Jane Lero : siège et Pôle Formation)

58 rue Isambert (Maison de Solange)

Tél : 0596 71 26 26 Mail : contact@uniondesfemmes-mq.fr / www.unionfemmesmartinique.com

Facebook : UFM Martinique / Instagram : unionfemmesmartinique

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s