Vitrine Galeries LAFAYETTE – 2017

Publié le Mis à jour le

A l’attention de la Direction des Galeries LAFAYETTE

Fort de France, le 04 Décembre 2017

Mesdames, Messieurs,

Vous avez pris l’initiative, de suivre, semble-t-il, la décoration nationale mise en œuvre par votre chaine.
Vous arborez, à l’entrée de votre magasin de la Galléria, 6 mannequins dont 4 femmes, toutes celles-ci ont la tête ensachée
A l’intérieur, un homme est en costume de ville, entouré de 3 de ces mannequins sans tête visible.

Nous vous interpellons par la présente, suite au signalement d’une de nos militantes le 25 novembre dernier, justement Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes.

Cette présentation nous semble sexiste :

  • Les corps des femmes, ainsi présenté, c’est encore la femme-objet, sans tête donc démunie de ses capacités intellectuelles, corvéable à merci, qui ne sert que de faire valoir à une vente, même s’il s’agit de vêtements la concernant ;
  • C’est encore montrer que pour une femme, ses capacités à la réflexion, utiliser sa tête, est accessoire…Seul son corps attire l’attention !
  • Cet homme, seul « clairvoyant » auprès d’elles donne à penser qu’il est seul capable de réflexion et donc d’intelligence

Cette représentation est préjudiciable aux femmes :

  • Elles sont représentées ici, en objets de soumission ;
  • Pourquoi ces femmes méritent-elles une telle punition… une image si réductrice, si simpliste et dévalorisante ?
  • Cette présentation est exposée au grand public, et diffuse auprès de toutes et tous, y compris les enfants, ces idées de façon implicite.

Notre militante, qui vous a formulé notre désapprobation le 25 novembre dernier, n’a eu comme réponse qu’une attitude désinvolte d’un de vos représentant présent.

Nous la renouvelons donc par la présente de façon plus formalisée

Une fois de plus, c’est assez !

Nous vous rappelons :

  • Les préconisations de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (A.R.R.P) dans sa recommandation :
    « Image de la personne humaine »

Partie 2 – Stéréotype sexuels, sociaux et raciaux

  • La publicité ne doit pas réduire la personne humaine, et en particulier la femme, à la fonction d’objet.
  • « La publicité ne doit pas cautionner l’idée d’infériorité d’une personne en raison de son appartenance à un groupe social (…) »*
  • Au niveau international, le Code consolidé de la Chambre de Commerce Internationale révisé en 2011 (ICC) : Article 4/Responsabilité sociale, précise que : « La communication commerciale doit respecter la dignité humaine et ne doit encourager ou cautionner aucune forme de discrimination, y compris sur la race, l’origine nationale, la religion, le sexe, l’âge, le handicap ou l’orientation sexuelle »

Je véhicule un message sexiste et dangereux !

Aujourd’hui, tous les travaux liés au sexisme et aux violences faites aux femmes ont montré comment ce type de publicités participe à l’image négative des femmes, influe dans la société et notamment chez les jeunes : dénigrement des femmes, inégalités, images stéréotypée d’un objet pour les garçons, de la seule fonction de séduction pour les filles, dévalorisation du corps des femmes, manque d’estime d’elles-mêmes, hyper-sexualisation de la société ; tout cela nourrissant les comportements violents envers les jeunes filles et les femmes.

Notre association qui lutte depuis plus de 70 ans pour l’égalité entre les femmes et les hommes, contre les comportements sexistes et les violences de genre, en voit au quotidien les conséquences, notamment dans notre accompagnement des femmes victimes de violences.

Celles et ceux qui pensent, autorisent, cautionnent ce genre de publicité portent leur part de responsabilité dans les faits de violences dont souffrent les femmes tous les jours chez nous…et n’oublions pas qu’elles peuvent arriver au meurtre !

Nous vous engageons donc à retirer instamment cette publicité, et dans vos prochaines campagnes publicitaires, à veiller à ne plus véhiculer ce type de message sexiste, incitant à la discrimination entre les sexes, lequel porte atteinte à la dignité des femmes et présente, voire induit des stéréotypes dénigrants.

Fortes de ces réserves, nous diffuserons ce courrier, lors de notre prochaine newsletter, à titre d’information. Cela invitera nos milliers de destinataires à partager ces valeurs et à effectuer leurs achats, de fin d’année surtout, en adéquation avec elles.

Nous restons attentives à votre réponse, et nous nous tenons à votre disposition pour accompagner votre établissement, si vous le souhaitez, à une réflexion de fond sur ce sujet. Ceci afin d’avoir une politique de communication plus respectueuse des valeurs égalitaires entre femmes et hommes, et ce, en application des textes en vigueur.

Recevez, Mesdames et Messieurs, nos salutations militantes.

Pour l’UFM,
Rita BONHEUR, Présidente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s