Rond point des charbonnières – Mars 2017

Publié le Mis à jour le

Inauguration du Rond Point des Charbonnières – 25 mars 2017
Intervention de la Présidente de l’UFM Rita Bonheur

 Ce rond point des charbonnières, c’est toute une histoire

  • C’est l’histoire d’un engagement, celui de l’UFM, depuis 1994, de parler des femmes dans l’histoire, à travers des femmes exemplaires, des héroïnes d’ici et proches de nous : Toto Bissainthe, Lumina Sophie, Solange Fitte-Duval, Jane Lero, Yvette Mauvois, Gerty Archimède…
    Puis notre réflexion a évolué, et nous avons voulu aller plus loin pour parler des femmes dans l’Histoire.
    Montrer qu’il existe une autre histoire que celle des grands, ou des figures historiques, c’est l’histoire des classes laborieuses de notre pays.
    Montrer que les travailleuses, celles dont on ne parle pas, celles du peuple qui travaillent dur, sont aussi à leur manière des héroïnes, des héroïnes du quotidien.
    Faire connaitre et reconnaître, et donc rendre hommage, et aller contre les oublis de l’Histoire pour ces femmes, Et montrer combien les femmes, en tant que groupes sociaux, ont joué un grand rôle.
  • C’est l’histoire d’une action un peu osée (mais ce n’est pas la 1ère de nos actions « un peu osées » !) : celle d’investir en septembre 2015 ce rond point, de poser nos banderoles et nos statues, non pas pour faire de la publicité pour l’UFM, mais pour faire parler de ces femmes du peuple. Pour dire qu’il nous semblerait pertinent de profiter des nouveaux lieux occasionnés par le tracé du TCSP pour nommer ce rond point du nom de celles qui l’ont arpenté tous les jours pendant de nombreuses années pour alimenter les bateaux.
  • C’est l’histoire d’une recherche minutieuse, d’un travail de fourmi, invisible, petit bout par petit bout, de consultations inlassables d’archives, de rencontres, travail qui peut durer des années avant une production, d’une histoire à revisiter pour y rencontrer, y retrouver les femmes, réalisé par l’historienne Cécile Celma, qui s’est d’abord concrétisé par la conférence donnée le 30 septembre 2016 à la mairie de Fort de France
  • C’est l’histoire bien sûr de ces femmes, les charbonnières, qui ont joué non seulement un rôle dans l’économie du pays par leur travail, qui ont contribué à construire ce quartier du Morne Pichevin, mais qui ont aussi été des pionnières dans une forme d’association, la « Corporation des charbonnières et charbonniers de la Martinique », qui alliait à la fois corporation, mutualisme, entraide et organisation ouvrière.
    Ces femmes qui ont joué un rôle dans l’histoire ouvrière également, par le lien créé avec et entre les classes populaires urbaines de l’époque grâce à leur siège, qui fut un lieu de réunion de sociétés de secours mutuel, de syndicats,  de groupes politiques,  d’assemblées générales  d’ouvriers en grève, de cours de formation ouvrière.

Cette histoire de femmes qui nous permet aussi de rompre le cou à des stéréotypes concernant les femmes, au mythe de la femme faible ne pouvant pas exercer certains métiers dits de force.

Les femmes du peuple chez nous ont toujours travaillé dur, charbonnières, mais aussi dans la canne, la banane, sur les habitations … nous ne tirons pas gloire de ces conditions de travail difficiles qu’il faut dénoncer. Mais c’est la réalité.

  • Ce rond point des charbonnières, c’est aussi l’histoire d’un partenariat avec la mairie de FdeF pour le faire nommer, monsieur le maire qui a été sensible à notre requête, le conseil municipal qui a voté, la conférence qui s’est déroulée à la mairie et a réuni une salle pleine, de personnes intéressées, intriguées, avides de savoir, au point qu’il n’y avait pas assez de places
  • En fait, donc, c’est l’histoire d’une émotion partagée, d’une détermination et d’une volonté partagées pour arriver à aujourd’hui.
  • c’est notre histoire, l’histoire des femmes de notre pays, donc l’histoire de notre pays, que nous sommes fières de contribuer à faire connaitre, à transmettre, pour enrichier notre savoir, transmettre des modèles différents, et que nous partageons avec vous.

Nous reprendrons les mots de l’historienne Michèle PERROT qui dans son livre «  les femmes ou les silences de l’histoire » a écrit : «  Au théâtre  de la mémoire, les femmes sont des ombres légères ».
Cette phrase dit assez long sur l’opacité qui règne encore sur la contribution des femmes dans la construction de la civilisation.
Mais elle souligne par la même le travail qu’il y a à mener pour que l’histoire des Antilles et au-delà ne soit pas amputé de ses racines féminines.
Ce voile se lève petit à petit sur ces ombres, mais il nous faut continuer, avec hardiesse et détermination, si nous voulons qu’il disparaisse.

D’abord pour les charbonnières, pour lesquelles nous avons l’ambition de créer une fresque ici et nous lançons un appel à contribution pour son financement.

Ensuite pour beaucoup d’autres femmes, à Fort de France comme dans d’autres communes.

Parce qu’il faut laisser des traces si nous ne voulons pas recommencer sans cesse ce travail de mémoire. C’est ce que nous verrons aussi à travers l’exposition que nous aurons le plaisir d’inaugurer tout à l’heure à la mairie.

 

Nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont contribué à ce que cette histoire se concrétise dans ce moment, l’équipe de préparation, Cécile Celma, l’AM4 déjà présente en 2015 ici-même.

Nous remercions vous toutes et tous de votre présence citoyenne, elle est importante pour témoigner, et pour amplifier ce mouvement.

Le livret retraçant l’histoire des charbonnières est disponible contre un don de 15e ou plus…
(Récupérable au siège de l’association : 17 Rue Lamartine à Fort de France)

Continuer ce projet:

Une fresque sera bientôt réalisée sur le mur bordant ce rond point.
Ce projet ambitieux nécessite des fonds… Vous pourrez vous aussi participer à son financement par le biais d’un lien bientôt disponible!

Une réflexion au sujet de « Rond point des charbonnières – Mars 2017 »

    hemart a dit:
    21/04/2017 à 07:26

    dommage que l’on n’évoque pas la fresque et la participation des 2 artistes, ni la souscription en cours.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s