Campagne 2010 : 25 Novembre 2010

Publié le

25 NOVEMBRE 2010 : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes 

La réalité de la violence masculine envers les femmes prend des formes différentes selon les sociétés, les cultures, mais son existence est un phénomène, un fait social, qui se retrouve de façon transversale dans toutes les classes sociales, les cultures, les religions, les situations géopolitiques… Cette violence :

–     s’exprime le plus souvent dans la sphère dite privée : dans le couple, dans la famille ;
–     mais existe aussi dans la sphère publique , au travail, dans la rue, ou dans l’organisation de la société :discrimination à l’embauche, harcèlement sexuel au travail, agressions sexuelles, viol, prostitution, pornographie… mais aussi bas salaires, sous qualification, remarques et attitudes sexistes …

Les violences  privent les femmes de leur autonomie et minent leur intégrité physique, psychologique et intellectuelle. Elles les empêchent de travailler, de lutter, de se divertir, de vivre en toute liberté.
Pour une application pleine de la loi contre les violences envers les femmes !

2010 a été une année importante sur les violences faites aux femmes, grâce aux mobilisations des féministes : « Grande cause nationale », vote de la loi du 9 juillet.
Quel en sera le bilan ?-   La mise en application de la loi, malgré ses insuffisances : Quand tous les décrets d’application sortiront-ils ? Comment seront-ils appliqués chez nous ? Certains nécessitent des décisions locales (comme le délai de l’ordonnance de protection).-   Cette loi qui vient d’être votée, aura besoin de financements pour être appliquée. Quels moyens seront donnés ?

Nous soutenons le Comité de vigilance pour l’application de la loi du 9 juillet 2010 qui vient de se constituer.

Pour le maintien du financement des associations qui luttent contre les violences faites aux femmes !
Comme pour tous les autres domaines, les associations qui luttent contre les violences voient leurs subventions rognées, au lieu de bénéficier de financements pérennes qui reconnaitraient leur mission d’intérêt général.
Aujourd’hui, la décision de non reconduction des emplois aidés auxquels nous avons eu recours faute de mieux nous plonge, ainsi que nos salariées et ceux/celles de beaucoup d’associations à vocation sociale, dans le désarroi, l’angoisse.

Elle menace notre mission d’information, d’accompagnement et de prévention. L’existence de l’espace d’Ecoute et d’Accompagnement de l’UFM est menacée. Les femmes seront privées d’un lieu qui leur permet de se relever et de se reconstruire. 
Il est de notre responsabilité individuelle et collective, hommes et femmes, de prendre position contre ces violences partout où nous les rencontrons, contre les inégalités, contre les décisions de restriction que nous subissons, contre la mise en chômage des salariées.
Ensemble, continuons d’avancer vers une société de justice sociale et de justice envers les femmes !

 

Notre soirée du 25 NOvembre à Fort de France

Le jeudi 25 novembre, l’UFM a participé à la Journée internationale de luttes contre les violences envers les femmes. Elle célébrait en même temps sa  dixième campagne. Pour cela, les militantes ont mis le paquet en imaginant une mise en scène sobre, mais poignante :

Vers 18h, un cortège de femmes  a quitté notre siège de la rue Lamartine, en direction du front de mer. D’abord, des femmes victimes, sans visage, sans voix, sans paroles, inertes, cassées,en souffrance, vêtues d’un tee-shirt noir.  Ensuite, d’autres  en tee-shirts blancs, qui  brandissent des pancartes faisant appel à la population.

Un roulement de tambour les accueillent sur le kiosque, et une voix neutre annonce « violée, assassinée, harcelée, etc. … » A chaque agression une femme masquée tombe,  jusqu’a ce que toutes se retrouvent par terre.

Elles essaient de se relever mais n’y parviennent pas toutes seules.Une femme en blanc vient à leur secours. Elle se fait aider par les  autres, puis par le public, jusqu’à ce que toutes soient relevées. Alors, elles enlèvent leur masque pour se planter solidement sur leurs jambes, le sourire aux lèvres, libérées de leurs souffrances. Elles ont été accompagnées, aidées afin de sortir de la violence, de l’humiliation, du vide, de leur non-existence.

Magnifique scenario pour illustrer notre lutte contre les violences faites aux femmes et notre détermination à les secourir, à en appeler à la solidarité de tous et toutes envers elles, tout celasymbolisé par notre slogan : « Ensemble continuons d’avancer « .

La soirée s’est poursuivie avec des chants, la lecture de poèmes, de textes   pleins de douleur, de cris, de … silence (en particulier, celui, magnifique, dit par Fabrice Théodose),333 avec des prestations musicales et picturales offerts par de jeunes sympathisants.

            Malheureusement, le beau temps n’était pas de la partie ! La soirée fut très, très mouillée ! Mais notre mise en scène a irrésistiblement agglutiné les trop rares passants autour du podium . Et la pluie a créé une certaine intimité, le sentiment d’une certaine sororité-fraternité dans la proximité de l’abri du kiosque.

Il y  a eu un vrai partage, une communication diverse qui a forcément touché les spectateurs et les spectatrices très présents  invités à participer à l’action, donc à lutter pour cette noble cause : l’éradication des violences envers les femmes, la construction d’une société débarrassée de  l’oppression des femmes et du sexisme, d’une société de liberté et d’égalité pour tous et toutes.

Bref, une très belle soirée pour notre dixième campagne !

 


Pour une UFM encore plus offensive, rejoignez-nous :
17 rue Lamartine – 97200 Fort de France – ( 0596 71 26 26 –  2 0596 63 65 19, E-mail : u.femmesmartinique@wanadoo.fr – Web : http://www.unionfemmesmartinique.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s