La violence de plus en plus insidieuse, premier semestre 2010 à l’espace d’écoute de l’UFM

Publié le

A.C. France-Antilles Martinique 16.08.2010

 Rita B                               Rita Bonheur, présidente de l’UFM, déplore le manque d’implication des institutions et des collectivités dans la lutte contre les violences. (Photo W.T./Archives France-Antilles)

Jusqu’au 31 août, les « écoutantes » de l’Union des femmes de Martinique (UFM) profitent d’un repos mérité. Les six premiers mois de l’année ont mis en exergue une augmentation de la violence faite aux femmes, ainsi qu’une mutation dans la forme que prend cette violence : une évolution inquiétante.

     En matière de violence envers les femmes, le premier semestre de l’année a été très chargé. Plus encore que celui de l’année 2009, au cours duquel l’Espace d’écoute de l’UFM a enregistré plus de 3.200 contacts de femmes. Si les campagnes de prévention exhortant les femmes à dénoncer la violence qu’elles subissent peuvent être à l’origine de cette augmentation, on ne peut pas nier pour autant les effets de la crise économique que nous traversons.
     Selon  Nicole Ramaël, écoutante à l’UFM, les hommes qui ont la charge des finances du ménage peuvent ressentir une pression – due notamment à la peur de perdre leur travail – qui peut les rendre violents envers leurs femmes. À l’inverse, dans un foyer où c’est la femme uniquement qui travaille, l’homme peut avoir un sentiment d’inutilité qui va également le pousser à utiliser la violence.
     On observe une mutation dans la violence exercée envers les femmes : « Ces violences ont toujours existé. Cependant, auparavant on avait plutôt affaire à une violence physique. Maintenant la violence est morale, les hommes utilisent la loi pour exercer une pression sur les femmes » . Certains réclament la garde de leurs enfants pour harceler les femmes ou comme moyen de chantage. « Ils deviennent de plus en plus procéduriers! » , résume Nicole Ramaël.

« Quand la femme va mal, tout le reste va mal »
     Ce travail d’écoute que fait l’UFM a un coût. Mais, pour mettre en place ses projets, l’association ne dispose pas d’un budget conséquent, même si elle possède une convention pluriannuelle avec l’ARS (Agence régionale de santé). Rita Bonheur, présidente de l’UFM, déplore le manque d’implication des institutions et des collectivités dans la lutte contre les violences. « Les institutions devraient intégrer la lutte contre les violences dans leurs politiques et aider de façon pérenne les associations. Car la violence envers les femmes est un frein au développement économique, social et culturel de la société » .
     Les écoutantes sont les contacts directs des femmes qui entrent en liaison avec l’association. Elles vont leur permettre de reprendre confiance en elles. Leur rôle est avant tout d’aider les femmes à retrouver leur identité et leur dignité, mais elles aident aussi le couple à se remettre sur pied. « La femme, dans la société martiniquaise, est le noyau dur de la famille. Quand elle va mal, tout le reste va mal » , conclut Nicole Ramaël.

A.C. (stagiaire)


L’Espace d’écoute rouvrira ses portes le 2 septembre.
L’UFM répond au 0596 71 26 26. Pendant la fermeture de l’Espace d’écoute, l’association Rosannie Soleil assure l’intérim et répond au 0596 63 31 84.

 

https://www.facebook.com/plugins/comments.php?api_key=&channel_url=http%3A%2F%2Fstaticxx.facebook.com%2Fconnect%2Fxd_arbiter.php%3Fversion%3D42%23cb%3Df166f9e39bff20c%26domain%3Dwww.unionfemmesmartinique.com%26origin%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.unionfemmesmartinique.com%252Ff2ccf179cef3534%26relation%3Dparent.parent&href=.http%3A%2F%2Fwww.unionfemmesmartinique.com%2F%3Farticle-618-la-violence-de-plus-en-plus-insidieuse-premier-semestre-a-l-espace-d-ecoute-de-l-ufm&locale=en_US&numposts=2&sdk=joey&width=500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s