Bilan 2011 de l’Espace d’Ecoute, d’Information et d’Accompagnement de l’U.F.M.

Publié le

L’évolution de la fréquence

Le nombre d’appel téléphoniques a considérablement augmenté :

–         les femmes demandent de plus en plus d’informations par téléphone avant de venir sur place (ce qui explique la légère diminution du nombre de venues)

–         un nombre plus important de personnes appellent :

o        la famille, plus solidaire (souvent des filles ou des fils), des amies, des femmes déjà venues pour aider directement une femme victime à venir

o        des personnes pour mieux comprendre le cycle de la violence afin de savoir comment et quand intervenir auprès de la femme

o        des institutionnels (CCAS, mairies, assistantes sociales, infirmières scolaires, médecins, employeurs)

De ce fait, l’équipe des intervenantes-écoutantes fait maintenant de véritables entretiens d’aide et d’analyse par téléphone.

 

Le profil des femmes reçues

–         La tranche d’âge la plus représentée reste celle des 35-39 ans et, plus généralement, les femmes adultes de 25 à 59 ans.

–         Les femmes sont en couple, mariées ou non, avec un concubin constant ou occasionnel.

–         Le nombre moyen d’enfants par femme est de 1 à 2. Cependant quelques femmes venues avaient 6 enfants et plus : une difficulté décuplée avec le nombre important d’enfants.

Les enfants sont témoins de ces violences et donc victimes par l’impact qu’elles pourront avoir sur leur vie future.

 

Parmi les femmes reçues, 31 sont étrangères dont 29 originaires de la grande région Caraïbe/Amérique latine.

Il y a autant de femmes salariées que sans emploi.

 

Les violences

Les différentes formes de violences se cumulent, les violences psychologiques sont prépondérantes.

Les femmes osent parler plus tôt qu’avant (augmentation du nombre de violences récentes.

 

L’accompagnement effectué

Il s’agit, pour l’équipe de :

–         répondre aux demandes des femmes en matière d’information et d’orientation

–         aider les femmes victimes à se reconstruire

–         valoriser l’estime de soi et redonner la confiance d’agir de façon autonome pour que les victimes arrivent à rebondir et à se reconstruire seules.

–         contribuer en cela à leur insertion par la santé, le social et l’économique

–         intégrer la prise de conscience collective de problématiques sociétales, seul gage d’une attitude plus active et citoyenne des femmes et d’éviter la reproduction de la violence dans le temps

 

Les intervenantes sociales effectuent des démarches de plusieurs ordres :

–         aide sociale et financière : aide alimentaire urgente, don sur la caisse de solidarité

–         aide administrative : domiciliation de courrier, hébergement, orientation vers d’autres structures (par exemple, pour les femmes étrangères), contact avec les banques

–         assistance juridique : accompagnement à la gendarmerie, la police. Contact avec l’avocate du réseau UFM, la notaire, contact avec les syndicats en matière de violence dans le monde du travail, le juge aux affaires familiales (JAF) concernant les enfants, accompagnement au tribunal

–         aide pour les enfants : recherche d’accompagnement psychologique, résolution de problèmes d’organisation d’ordre scolaire

–         aide sur le plan professionnel

–         aide à l’amélioration de la santé physique et psychique : accompagnement constant de la femme en entretien ou téléphonique, soutien en cas de « déprime », de besoin d’être rassurée. Les femmes se sentent souvent très seules, encore plus dans le cas de violences dans le monde du travail : relation avec des médecins, ateliers collectifs liés à l’estime de soi et l’expression, orientation vers psychologue ou psychothérapeutes.

 

Les difficultés économiques amènent de plus en plus les femmes à nous solliciter pour les motifs uniquement sociaux, pour trouver un logement, le meubler.

N’oublions pas la participation des militantes bénévoles qui ont fait les permanences en semaine et le samedi et ont accompagné les femmes

Notre réseau

Les avocates bénévoles ont assuré 185 rendez-vous à l’UFM ou à leur cabinet. 19 entretiens ont été réalisés par la notaire.

Contact :

Espace d’écoute, d’information et d’accompagnement – 05.96.71.26.26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s