Non à toutes les violences !

Publié le

La violence envers les femmes est une violence spécifique

L’Union des Femmes de la Martinique a été interpelée sur les différents meurtres dont ont été victimes des hommes ces derniers mois, de la part de femmes. Qu’en pense l’UFM ? 4 hommes en 7 mois ! Les hommes sont donc victimes de violence de la part de femmes, il n’y a pas que les femmes qui soient subissent des violences de la part de l’autre sexe.

Nous répondons les choses suivantes :

1 –  Tout d’abord, comme nous l’avons précisé et toujours dit, nous sommes contre toutes les formes de violence quelle qu’elles soient.

2 –  Notre société est de plus en plus violente et  comme les femmes en font partie, elles y sont aussi impliquées  mais on constate  un pourcentage très faible  de comportements violents, si on compare avec les autres statistiques.

3 – Il y a aussi des violences en direction des personnes âgées, des personnes ayant un handicap, des violences contre les étrangers (violences xénophobes et racistes) et là  aussi nous les dénonçons, tout comme les violences sur des hommes mis en situation de soumission ou de domination par des femmes.

4 – Toutefois les violences en direction des femmes sont spécifiques, ne peuvent être mises sur le même plan. Elles sont basées sur une conception patriarcale de la société, c’est-à-dire liée à la domination des hommes, des valeurs masculines. Les femmes sont considérées, en fait, comme des  êtres inférieurs qui doivent obéir, s’écraser et ne pas s’opposer.  C’est pour cela qu’elles sont donc frappées, humiliées, violentées tant sur le plan psychologique, qu’économique, social, sexuel, culturel. Notre dernière campagne de lutte contre les violences sexuelles montre bien le nombre important de femmes qui sont victimes des hommes sexuellement et cela le plus souvent dans le cercle proche. 410 plaintes pour viols, (où ? quand ?) ce qui ne représentent qu’une faible partie de la réalité. Bien sûr,  un certain nombre d’hommes, mais combien minime, est victime aussi de violences sexuelles, et il faut condamner cela fermement. Mais le nombre important de femmes molestées ou tuées montre bien que nous sommes dans une société dans laquelle les femmes sont les plus touchées par des violences s’exerçant , malheureusement, dans toutes les sphères de la société : dans le couple, au travail, dans l’espace public…

Nous mettons donc en garde les femmes et les hommes qui ne doivent pas se laisser prendre au piège du discours rapprochant ces deux types de violences. Ce discours de soi disant dosage (nombre d’hommes tués par rapport au nombre de femmes) de certains et de certaines n’a aucun autre  objectif que d’évacuer un problème essentiel : le combat que les partisans des droits des femmes mènent depuis de longues années pour le respect de l’égalité entre les hommes et les femmes et la lutte contre les violences envers les femmes.

Une fois de plus nous dénonçons toutes les violences en direction des êtres humains, quelques soient leur race, leur classe, leur sexe, leur statut, leurs aptitudes physiques ou psychologiques.

Mais nous affirmons une fois de plus  que la lutte contre le sexisme et pour une autre société  reste et doit rester une cause essentielle pour le plus grand nombre afin de construire une société de justice sociale, une société véritablement démocratique.

Union des Femmes de la Martinique, Décembre 2011

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s