Les femmes sont les véritables créancières de la dette publique »

Publié le

Un article à lire absolument. Cela concerne aussi la situation des femmes antillaises, les plus précarisées, les plus discriminées, de plus en plus pauvres malgré les apparences.

« /Les femmes sont les véritables créancières de la dette
publique/ » <http://www.cadtm.org/Les-femmes-sont-les-veritables>

http://www.cadtm.org/ <http://www.cadtm.org/>*Les-femmes*-*sont-les-veritables*

 

Usure généralisée des femmes

Non seulement les plans d’austérité ne régleront en rien les causes réelles de la crise mais ils plongent des millions d’êtres humains dans la misère et la précarité. Et les femmes sont bien aux premières loges, minées par l’impact psychologique d’une pauvreté s’amplifiant, l’usure engendrée par trop de labeur et le stress induit par l’obligation d’assumer de multiples rôles.

Comme on l’a vu, la dette et les plans d’austérité ne sont nullement neutres du point de vue du genre. Bien au contraire, ils sont la cause d’une féminisation de la pauvreté, d’une précarisation de l’emploi féminin, d’une augmentation considérable de la charge de travail gratuit fourni par les femmes pour amortir leurs effets dévastateurs et de plus, ils détruisent les acquis féministes … Or, alors qu’elles en supportent les pires conséquences, les femmes n’ont à payer aucune dette de quelque nature soit-elle. Ce sont elles les véritables créancières au niveau national et international. Elles sont titulaires d’une énorme dette sociale. Sans leur travail gratuit de production, de reproduction et de soins aux personnes, nos sociétés péricliteraient tout simplement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s