Egalité et Universalité des droits

Publié le

Egalité et Universalité des droits, l’intervention de Carine Favier, co-présidente du Planning Familial :

« 1967 : la contraception est autorisée

1975 : c’est l’avortement qui devient possible après une lutte féroce.

Déjà, celles et ceux qui militaient pour les droits des femmes à disposer de leur corps rencontraient une farouche opposition par les défenseurs de l’ordre moral.

Cette opposition largement soutenue par le religieux refusait ces nouveaux droits, refusait que se construise une société plus égalitaire et plus libre.

Ce sont ces mêmes courants réactionnaires qui mènent l’offensive de remise en cause l’approche de genre, de refus de l’éducation à la sexualité à l’école au nom des prérogatives familiales.

Ce sont bien les mêmes qui, cette année encore se sont opposés avec violence à cette nouvelle évolution de la société, ces nouveaux droits que sont le mariage et l’adoption pour tous.

Les propos qui ont été tenus dans la rue sont inacceptables ! Ils nient la réalité et la légitimité de la diversité des familles en particulier celle des familles homoparentales.

Ensemble, nous avons gagné.

Et c’est une victoire de taille qui va profondément marquer la société bien au-delà des droits acquis comme ce fut le cas, lorsqu’enfin, on a pu dissocier la sexualité de la reproduction.

Tout ce qui est perçu comme contestant l’ordre établi est rejeté : l’homosexualité aujourd’hui  comme en son temps, choisir ou non d’être mère.

Aujourd’hui comme hier, nous devons rester unis et vigilants, mouvements féministes et LGBT car les droits acquis ne sont pas automatiquement légitimés !Pour preuve, les propos tenus en 2012,  37 ans après la loi Veil sur les supposées « IVG de confort » !

Nous vivons dans cet ordre social inégalitaire qui associe l’inégalité des sexes à l’inégalité des sexualités, justifiée par l’hétérosexualité qui détiendrait le monopole de la sexualité légitime.

Nous devons ensemble défendre les droits que sont le droit à l’avortement comme droit à la PMA pour toutes les femmes, lutter contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie !

Nous devons ensemble continuer à faire entendre haut et fort notre refus d’un repli sur des valeurs traditionnalistes et rétrogrades

Nous devons ensemble rendre enfin effectifs ces droits acquis :

L’universalité des droits et l’égalité entre tous les citoyens, femmes et hommes est un des piliers de la démocratie : ces enjeux nous concernent toutes et tous ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s