Corps banalisés et images volées

Publié le

Des photos de mineures piratées sur les réseaux sociaux, montrant des photos intimes de jeunes filles dénudées, certaines à caractère pornographique ou prises au Tour des Yoles ou lors de soirées privées, des photographies de jeunes majeures volées sur les profils facebook..

 
Des vidéos de viols en réunion qui circulent sur les téléphones portables..
 
Et le cyber-harcèlement via les nouvelles technologies (téléphone portable, mail, réseaux sociaux) qui est de plus en plus courant : photos embarrassantes, insultes, menaces, chantage, messages à caractère pornographique.
 
Et la pub ? vous pensez que ce n’est pas grave ?
 
Pourtant les conséquences désastreuses de la publicité sont de mieux en mieux connues. Conditionner le public en imposant des normes de beauté physique est une violence qui a pour conséquences mal-être, anorexie et boulimie, demandes de chirurgie esthétique.
 
Présenter des femmes de manière dégradante ou les limiter à un rôle d’objet sexuel participe du machisme de notre société où les victimes des violences entre les sexes sont à 99 % des femmes. La publicité elle-même banalise ces violences. Même si nous n’en avons pas conscience, la publicité nous influence : c’est pourquoi ses clichés sexistes sont si dangereux. Sauf à prendre du recul pour les analyser
 
Article paru dans le Fanm ansanm pou vansé édité par l’UFM 
(Novembre 2012)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s