Clara ZETKIN (1857-1933)

Publié le Mis à jour le

Les Allemandes ont obtenu le droit de vote en 1918, près de trente ans avant les françaises, c’est pour partie le résultat de la lutte obstinée d’une femme volontaire : Clara Zetkin née Clara EISNER. Elle vit le jour en 1857, en Saxe, d’une famille modeste. Elle se forme à Leipzig au métier d’institutrice et rencontre son compagnon Ossip Zetkin. Ils ne se marient pas” par principe “s’intallent à Paris et mènent une vie d’émigrés révolutionnaires. A la mort d’Ossip, elle retourne en Allemagne avec ses deux enfants.

Son rôle dans les progrès du mouvement d’émancipation des femmes, à l’aube du siècle est capital. Elue secrétaire internationale par les déléguées socialistes de 15 pays, elle propose en 1910 la tenue, chaque année en mars, de la Journée Internationale des femmes. Rédactrice en chef du journal féminin le plus diffusé, fondé en 1892, “L’Egalité” (125 000 abonnées en 1914) elle y expose sur la femme, sur le couple, sur l’éducation des enfants, sur l’école, des idées contestées parce que novatrices.

Farouchement opposée à la guerre (Aragon l’évoque dans les “Cloches de Bâle”), elle organise à Berne en 1915, la première Conférence Internationale des femmes pour la paix.

Clara Zetkin a bien connu tous les grands noms du mouvement ouvrier international. Une existence toute de passions, qu’il s’agisse de la femme ou de la militante, une vie traversée par bien des drames.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s