Campagne 2016 : Konfyans nou sé foss nou – Actrices dans nos vies

Publié le Mis à jour le

Affiche UFM campagne 2016

Pourquoi ce thème ?

  • La situation aujourd’hui

Il a été largement démontré que l’évolution pour une vraie égalité entre les femmes et les hommes ne relève pas que de la loi :
– Depuis 50 ans, des progrès ont été accomplis, et de nombreuses lois ont  tenté  de  lutter  contre  ces inégalités, et de garantir l’égalité entre femmes et hommes, mais toutes les études montrent que des inégalités socio-économiques significatives entre femmes et hommes continuent, et se recomposent même sous d’autres formes.
– Si la situation ne change pas, c’est qu’il perdure une idée différenciée et inégalitaire des rôles féminins et masculins dans la société, ce qu’on nomme les stéréotypes sexués. Ils orientent plus ou moins subrepticement les comportements des enfants, des adolescents, puis des adultes femmes et hommes dans tous les aspects de leur vie.

Il nous faut travailler sur ces incitations constantes, dont chacune prise séparément peut avoir l’air insignifiante, mais dont la somme nous rend moins libre.

  • Comment favoriser un ré-équilibrage des droits et des chances des femmes et des hommes ?

– La socialisation des filles et des femmes n’est pas globalement une incitation à avoir confiance en elles-mêmes : modèles imposés, passivité, encadrement, directives contraignantes, dévalorisation …
– Le sexisme qui s’exprime au quotidien et dans tous les domaines contribue à de ce manque de confiance des femmes en elles-mêmes.
– Ce manque d’estime contribue aussi aux situations de violences envers les femmes.

Pour faire changer la situation dans le sens d’une vraie égalité, il faut donc renforcer l’estime que les femmes ont d’elles-mêmes, leur confiance en elles-mêmes, en leurs capacités.

C’est le sens de la campagne 2016 de l’UFM.

  • Cette confiance en nous nous  permet de prendre conscience :
    – de nos capacités,
    – de nos possibilités de choisir,
    – de dire « NON » à ce qui nous dérange ou nous opprime,
    – Apprendre à être de vraies actrices de nos vies, individuellement et collectivement !

La confiance en soi permet l’estime de soi. Ce sont des éléments essentiels au processus d’empowerment.
C’est à la fois notre but à atteindre, mais aussi un processus permanent et quotidien. C’est le « pouvoir d’agir ».

Quels sont nos objectifs pour cette campagne ?

Agir au niveau des femmes pour développer les différents aspects de cette confiance en elles-mêmes (empowerment), et faire partager ces idées aux femmes et aux hommes.

Cela passe par chez les femmes et avec elles :

  • Renforcer le « pouvoir intérieur »
    – une image de soi positive
    – leur capacité à avoir une plus grande autonomie d’opinion, d’approche critique ou positive de l’entourage et des évènements, de moyens (économiques) …
    – le fait d’avoir plus de choix dans la réalisation de son projet de vie en tant que femme, dans son bien-être, le contrôle de sa sexualité, le courage de dire « non », le refus de la violence domestique, etc.
    – l’affirmation de soi, de ses choix
    – la compréhension des questions de genre : les inégalités entre femmes/hommes, l’importance d’agir pour la réduction de ces inégalités en prenant en compte toutes les diversités sociales (âge, classe sociale, religion, etc.).
    – la capacité à transmettre, notamment aux jeunes, les mêmes messages positifs et respectueux des femmes
  • Développer le « pouvoir avec », « ensemble »
    – Participer et s’engager à des actions collectives citoyennes
    – Développer la solidarité et l’entraide, et notamment entre femmes
    – Développer le « réseautage féminin »
    – Participer pleinement à une plus grande justice sociale et des conditions d’égalité dans toutes les sphères de la société, incluant la participation aux processus de décision et l’accès au pouvoir
    – Avoir la possibilité de prendre des décisions, d’assumer sa responsabilité,
    – Avoir la possibilité d’influencer la prise de décisions et de contrôler celles ou ceux qui prennent les décisions en notre nom

Comment allons-nous nous y prendre ?

Cette évolution ne se décrète pas, elle s’acquiert progressivement et alternativement de façon individuelle et collective, par une participation active.

Nous rechercherons donc des échanges à travers :
– des rencontres-débats, séminaires de réflexion, stands-rencontres, partenariats avec associations et autres structures, des temps forts (8 mars …)
– des interventions régulières sur les médias (partenariats, émissions, articles …), auprès des jeunes, et des encadrants de jeunes en insistant, à chaque fois, sur les moyens à se donner pour développer la confiance, être actrices dans leur vie, renforcer l’autonomie des femmes.

Des affiches, des goodies , des tee-shirts, un dépliant de la campagne seront proposés.

 

Union des Femmes de Martinique
Janvier 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s